On se désaltère avec la Dead Pony Club !

Dois-je réellement présenter BrewDog ? Oui ? Quand-même ? Ok. Vite fait alors !

BrewDog est une brasserie écossaise créée en 2007 par Martin Dickie et James Watt. Comme de nombreuses brasseries indépendantes, l’idée étaient de proposer sur le marché, des bières différentes et plus originales que les nombreuses bières industrielles que l’on eut trouver sur le marché britannique. Leur première bière fut par ailleurs la Paradox, une bière mûrie dans des tonneaux à whisky. En 2008, la brasserie s’agrandit déjà, devenant alors la plus grande brasserie indépendante d’Écosse. C’est à partir de 2009 qu’elle investit dans de nouvelles cuve, victime de son succès (nottament grâce à leur fameuse Punk IPA).

La brasserie ne cesse de se développer, avec des nouvelles recettes bien-sûr, mais également avec l’ouverture de bars à bières un peu partout.

Première approche de cette Dead Pony Club

On a à l’œil une jolie couleur orangée avec un belle mousse qui tient plutôt bien et qui remplit de ce fait bien son rôle.

Au nez c’est top ! On a de jolies saveurs fruitées et d’agrumes. Ça donne de suite envie d’y goûter. Alors allons- y !

Allez, goûtons !

On ressent tout de suite cette promesse fruitée. On a de beaux arômes d’agrumes et de houblons.

Le goût est là, c’est aromatique sans trop en faire. L’amertume est très bien gérée.

Conclusion

La Dead Pony Club est une session pale ale (à savoir une pale ale plus légère en alcool et plus désaltérante, on parle parfois de « bière de soif », même si le terme est assez laid…) réussie et que j’apprécie particulièrement. C’est aromatique et léger en alcool, ça se boit donc super bien avec un petit goût de reviens-y !

Ma note par rapport au style

4 out of 5 stars

Fiche technique de la bière

Nom : Dead Pony Club
Brasserie : BrewDog
Pays : Écosse
Style : Session Pale Ale
Alcool : 3,8 %

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *